Paysages et Patrimoines de l’Auzène au Mézayon

Journées Européennes du Patrimoine

les 14 et 15 septembre 2013

« 1913-2013, cent ans de protection »

EXPOSITION SUR L’EGLISE DE PRANLES

“Des origines à aujourd’hui.”

Samedi 14 septembre, de 14hà 18h, visite libre de l’église.

Dimanche 15 septembre, de 14 à 18h, visites guidées.

eglise2
Cette 30ème édition des Journées Européennes du Patrimoine célèbre le centenaire de la loi du 31 décembre 1913, texte fondateur pour la protection des monuments historiques en France.

Par cette exposition, nous avons souhaité aller bien au-delà, jusqu’aux origines supposées de cette église. Accrochée depuis peut-être près de 1000 ans sur ce rocher, elle a subi l’outrage du temps et des hommes. Détruite, reconstruite, remaniée, agrandie, elle a supporté de nombreuses restaurations au fil des siècles.

De 1578 où Nicolas de Vesc, envoyé de Jean de l’Hôtel, évêque de Viviers, constate la ruine de l’église, à février 1999 où le père Béal célébrait à nouveau la messe dans une église entièrement restaurée, nous avons tenté de restituer sommairement le travail d’hommes de foi attentifs à donner à leur lieu de culte, de l’espace et de la beauté. Parfois de manière maladroite, quelquefois sans moyens, mais toujours avec le souci de maintenir debout, un lieu unique ouvert à tous.

Article titre non conforme 114


affiche-moussut

« Moussu T e lei jovents » composé du fondateur – chanteur de Massilia Sound System, Tatou (alias Moussu T, Monsieur T) et de son guitariste, Blu, est aujourd’hui un groupe incontournable dans le paysage musical français : figure incontestée de la chanson occitane, le groupe assied à présent sa notoriété par-delà les frontières de l’héxagone.

Le groupe a su créer son propre style entre chanson et blues méditerranéen et, qu’il chante en français ou en occitan, Moussu T est devenu une référence de la musique marseillaise.

La présentation de leur cinquième album baptisé « Artémis », sorti le 23 avril, fait l’objet d’une tournée en France, en Italie et en Angleterre. Une halte au théâtre de verdure de Pranles, le 9 août, fera l’objet d’un concert à ne pas manquer.

Concert le 9 août à 21 h. 12€ – gratuit pour les moins de 12ans – (repli à l’Espace d’Animations en cas de pluie)

Attention, places limitées.

Billets en prévente:

 à la mairie de Pranles (04 75 64 41 24) pranlesmairie@gmail.com

 Office de Tourisme Eyrieux Centre Ardèche (04 75 66 30 21)

billet-moussu-t-2
0000899363-20

Comment je suis devenu stupide

comment-je-suis-devenu-stupide
Théâtre

De Martin Page

Nième Cie (69)

Adapté et mis en scène par Claire Truche

Avec Jaufré Saint Gal de Pons

A partir de 10 ans

Durée : 1h00

« Je n’ai jamais été sportif ; les dernières compétitions importantes qui ont fatigué mes muscles sont les concours de billes à l’école primaire dans la cour de récréation. Mes bras, mon souffle court, mes jambes lentes ne me permettaient pas de faire les efforts nécessaires pour taper dans une balle avec efficacité ; je n’avais que la force de fouiller le monde avec mon esprit. Trop chétif pour le sport, il ne me restait que les neurones pour inventer des jeux de balles. L’intelligence était un pis-aller. »

Fort de ce constat, mais très déprimé, notre héros (qui n’en est pas un) va se lancer dans une vaste entreprise de désensibilisation au monde, afin que son esprit cesse d’être envahi par tant de curiosité saine. Car « être curieux, vouloir comprendre la nature et les hommes, découvrir les arts, devrait être la tendance de tout esprit. Mais si cela était, avec l’organisation actuelle du travail, le monde s’arrêterait de tourner, simplement parce que cela prend du temps et développe l’esprit critique. Plus personne ne travaillerait. »

Aussi, après avoir essayé – en vain – d’être alcoolique et de se suicider, sous heurozac, notre héros qui pourrait tout à fait en être un, s’adonnera aux joies de la « vraie » vie….

Article titre non conforme 111

Des aides pour les économies d’énergie

La Communauté de communes a renouvelé sa convention avec l’ANAH (Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat) jusqu’en mai 2013 afin que les habitants puissent profiter du programme « Habiter mieux ».

bien-vous-chauffer-habiter-mieux-medium

Ce programme vise à aider les propriétaires occupants modestes à rénover thermiquement leur logement pour diminuer leur facture d’énergie.

Les propriétaires éligibles pourront obtenir, en plus des subventions classiques de l’ANAH, une prime d’un montant de 2 600€ (dont 500€ de la Communauté de communes). Ces aides sont cumulables avec le crédit d’impôt développement durable et l’éco-prêt à taux zéro.

Les travaux engagés doivent permettre de diminuer la consommation d’énergie du logement d’au moins 25%. Pour parvenir à ce résultat, il faut mettre en œuvre au moins deux types de travaux différents, par exemple isoler la toiture et changer de mode de chauffage, isoler les murs et changer les fenêtres, etc. Un diagnostic énergétique est réalisé pour calculer précisément les gains obtenus.
12 propriétaires ont déjà bénéficié de cette prime aux économies d’énergie pour une baisse de la consommation par logement qui dépasse souvent largement les 25%.

Renseignements au 04 75 66 07 01 ou par mail à habitat@eyrieux-aux-serres.fr

14796-une

De la faux à l’épareuse.

epareuse

Il n’y a pas si longtemps, l’entretien des routes, et notamment le fauchage des bas côtés était dédié au cantonnier. Qui n’a pas appris, enfant, « Sur la route de Louviers, il y avait un cantonnier… ».

Et le cantonnier ( « Heureux ! ») de Fernand Reynaud a beaucoup fait rire.

Le pâturage libre et les bêtes que l’on « gardait » l’y aidaient beaucoup.

Aujourd’hui ces pratiques ne sont plus possibles. Avec ses 40 kilomètres de voies communales il faudrait beaucoup de temps à notre employé municipal ! Il s’y emploie cependant sur les portions de voies inaccessibles à l’épareuse.
Certaines petites communes emploient encore quelques cantonniers qui ont troqué la faux pour la débroussailleuse.

Dans quelques jours la campagne de fauchage s’achèvera. Pour les nostalgiques de la faux, il doit bien rester quelques irréductibles adeptes prêts à faire quelques démonstrations. Manier la faux est un art, mais les artistes se font rares !

faucheurs

Comptes rendus des conseils municipaux 2011

112-cm-du-28-01-2011
113-cm-du-25-03-11
114-cm-du-06-05-11
115-cm-du-15-06-2011
116-cm-du-18-07-2011
117-cm-du-09-09-2011
118-cm-du-07-10-20112103

119-cm-du-10-11-2011

120-cm-du-22-11-2011

121-cm-du-16-12-2011

Comptes rendus des conseils Municipaux 2009

Comptes rendus des conseils Municipaux 2010

Comptes rendus des conseils Municipaux 2012

Comptes rendus des conseils Municipaux 2013

Comptes rendus des conseils Municipaux 2014

“Les Amis de Peyrorelle” – Génération Mouvement – Les Aînés Ruraux

Le Club des Amis de Peyrorelle est affilié au mouvement national des Aînés Ruraux.

Il a pour but de développer les rencontres et les liens d’amitié et de solidarité entre les Aînés et entre les générations, d’aider les Aînés à résoudre leurs difficultés sur le plan administratif et social, de participer à l’animation de la vie communale.

ar1

Peuvent adhérer au Club les personnes de plus de 50 ans domiciliés à Pranles mais aussi les personnes de moins de 50 ans et celles n’habitant pas la commune, après acceptation de leur candidature par le Conseil d’Administration.

La cotisation annuelle est de 17 Euros.

Les adhérents viennent essentiellement de Pranles et des communes voisines : c’est un bel exemple d’intercommunalité !

ar2

Les activités sont nombreuses : goûter des Rois, loto, fête champêtre, soirée patois, repas et voyages, sortie au théâtre, yoga, gymnastique, danse folk et country, marche de quelques heures, rando d’une journée, rando de trois jours, après-midi détente avec belote et jeux de société, concours de belote et de pétanque des Aînés Ruraux.

Les différentes activités sont préparées par le C.A. (17 membres) qui se réunit une fois par mois.

Composition du bureau :

– Présidente : Josette GILLES

– Vice-Présidents : Bernard DELOFFRE et Danielle MOUNIER

– Trésorier : Alain MONDON

– Trésorière Adjointe : Christiane SARMEO

– Secrétaire : Laurence ASTRUC

– Secrétaire Adjointe : Lucile MOUNIER

ar3

La diversité de nos activités attire de nombreux adhérents. C’est un Club dynamique et convivial mais il doit se renouveler pour rester actif. Nous souhaiterions un plus grand nombre d’adhérents de la commune de Pranles.
Retraités ou non, si les activités de groupe vous intéressent, si vous vous sentez un peu isolé ou simplement si vous avez un peu de temps libre, venez nous rejoindre : il faudrait que votre commune puisse garder son Club d’Aînés qui existe depuis plus de 30 ans.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter :

 josettegilles@yahoo.fr

 Laurence ASTRUC (Creysseilles)- Tél. 04 75 64 57 35.

Le Meunier de Mandy

Créée en 1994, l’Association du Meunier de Mandy aidée des ses bénévoles, rénove chaque année un peu plus le moulin et son environnement.

Confortant ainsi les objectifs qu’elle s’était fixés à savoir redonner vie à ce lieu exceptionnel, se donner les moyens d’en faire un outil de mémoire et de transmission d’un savoir faire particulier qu’est la meunerie.

Dans ce sens sont proposées régulièrement animations, spectacles, conférences, expositions et visites commentées du moulin.
Le programme d’animation est riche en proposition de découverte du lieu

moulin-de-mandy

Visiter … Découvrir … Admirer …

• Visites guidées du moulin restauré, salle des meules, salle des engrenages, salle du four.

• Spectacles et animations autour du four à pain.

• Expositions

• Découverte libre du réseau hydraulique

Contact : 04 75 64 24 03 ou 04 75 65 02 63

Visiter le site du Moulin de Mandy

Haut débit : ça se précise.

L’armoire métallique posée sur une dalle de béton face à la mairie, intrigue : un vestiaire pour les employés communaux, un relais courrier de la Poste, des toilettes publiques ?

armoire-fermee

Rien de tout cela. Il s’agit du NRA-ZO ( Nœud de Raccordement Abonnés – Zone d’Ombre) qui doit permettre à tous les abonnés au téléphone de notre commune de disposer au cours du 4ème trimestre 2011 du haut débit, en remplacement du débit aléatoire et fantasque servi actuellement par Numeo.

Le calendrier promis par ADN (Ardèche Drôme Numérique) semble respecté, car la phase travaux prévue jusqu’en septembre est conforme au calendrier. Le câblage avec la chambre France Télécom souterraine qui se trouve au pied de l’armoire ne devrait pas tarder.

armoire-ouverte

Nous vous informerons régulièrement de l’avancée des travaux et de la phase de
commercialisation qui devrait couvrir le quatrième trimestre.

Les coordonnées / Horaires d’ouverture

Adresse:

Le village, 07000 Pranles

Téléphone :

04 75 64 41 24 / Fax : 04 75 64 38 32

Adresse mail:

pranlesmairie@gmail.com

ou ma-pranl@inforoutes-ardeche.fr

Horaires d’ouverture:

lundi : 8h – 12h

mardi : 8h – 12h

mercredi : 8h – 12h & 13h30 – 17h30

jeudi : 8h – 12h

vendredi : 8h – 12h

Note : Permanence des élus le mercredi matin, à la mairie.

Un peu d’histoire

La commune de Pranles. Du calcaire affleure ici et là, qui approvisionnaient les fours à chaux jusqu’à la fin du XIXème siècle. Au Moyen Age on y exploitait le plomb argentifère et le cuivre, et au XIXème siècle la baryte.

Le texte le plus ancien mentionnant Pranles est le cartulaire de l’Abbaye de St Chaffre du Monastier (Hte Loire), en 953. Il fait état de biens lui appartenant « in vicaria pratelliensi in villa quae dicitur escolenco » et « seu ecclesia santi andeoli martyris in pago vivariensi » (« dans la viguerie (division administrative carolingienne)de Pranles , dans le domaine appelé Escoulenc, et son église dédiée à St Andéol, martyr du pays du Vivarais ». St Andéol et Escoulenc sont deux anciens hameaux de Pranles annexés par les Ollières).

Mais le peuplement de notre commune est beaucoup plus ancien comme en témoignent les nombreuses traces d’occupation antique (rochers gravés, tombes anthropomorphes, nombreuses tegulae , traces de fours antiques..), et notamment le sanctuaire rupestre de Creysseilles et Pranles ( au dessus de l’église de Creysseilles, où sont disséminés des rochers gravés de signes schématiques et symboliques. Cet ensemble appartiendrait à une période comprise entre le Néolithique final et le Bronze ancien (4 500 à 1 800 avant notre ère)

L’église romane de Pranles, plus vieux bâtiment de notre commune (entièrement restauré depuis 1999), date du 11ème-12ème siècle, mais il est possible qu’elle ait été construite sur un édifice plus ancien.

A l’époque féodale, la paroisse de Pranles est aux mains de trois seigneuries : la seigneurie de Montagut, sur le versant de l’Eyrieux, la seigneurie de Durfort qui comprenait les terres autour du Boyon, et la seigneurie de Tournon les Privas, qui englobait les terres proches de Privas.

Les Estimes de 1464 et le compoids de 1640 ( pour les évaluations fiscales) nous donnent une image incomplète de notre commune, mais suffisamment précise pour imaginer la vie des habitants, leur travail, leur niveau de vie ; et à travers les microtoponymes recensés par les auteurs des évaluations fiscales, et dont beaucoup sont parvenus jusqu’à nous, se dessine une carte agricole dominée par la forêt, les pâtures ( Pranles signifie « les prés ») , les champs emblavés, les vergers et les jardins, et ici et là des moulins hydrauliques (dont le moulin de Mandy, heureusement restauré et ouvert à la visite) pour la fabrication de la farine ou le pressage des noix.

La Réforme traverse les Boutières et de nombreux habitants adhèrent au protestantisme. Les troubles encore visibles se lisent sur les murs de l’église qui fut partiellement détruite en 1583. Les conséquences de la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685 furent dévastatrices avec son cortège d’exactions et d’humiliations. En 1718, symbole du triomphe de la Contre Réforme, la cloche de l’église est installée dans l’édifice reconstruit ; et il faudra attendre la Révolution Française pour que les protestants recouvrent leur liberté de conscience.Le Musée de Vivarais protestant , installé dans la maison de la famille Durand au Bouschet de Pranles retrace cette longue et douloureuse histoire. (« Catholiques et protestants : une histoire tourmenté »)
Jusqu’au début du XXème siècle, Pranles jouit d’une relative prospérité malgré les voies de communications intra-communales souvent difficiles, et comptera jusqu’à 1728 habitants à la veille de l’annexion du Bas Pranles.

L’exode rural, commencé bien avant la Grande Guerre, videra progressivement Pranles de ses paysans. Ce qui ne l’empêchera pas de conserver une vocation agricole forte et d’être aujourd’hui la commune la plus agricole du canton de Privas.

Après avoir compté moins de 300 habitants, Pranles en dénombre aujourd’hui 470, et veut croire en l’avenir avec une population qui se rajeunit.

Bibliographie sommaire :

Albin MAZON – « Voyage autour de Privas »

Pierre BOZON – « Histoire du Peuple Vivarois »

MATP – « Pays d’ Ardèche : Les Boutières » et « Moulins et meulières en Vivarais »

LORCIN Marie-Thérèse – « La microtoponymie du Vivarais dans les estimes de 1464 »

PPAM – « Pranles dans la tourmente de la Grande Guerre »

Etienne Gamonet – « Etienne DURAND et les siens »

Paul GOUNON – « Pranles, un prieuré de la Chaise Dieu »

P. HAMEAU et D.VAILLANT – « Le double sanctuaire rupestre de Creysseilles et Pranles »